EHPAD Jeanne Coulon
Vichy (03), France - Sélection 2018

98
personnes ont voté pour ce projet

Faciliter le travail de deuil dans un EPAHD en libérant la parole

Le deuil et le travail psychique qui en découle font partie intégrante de la vie d’un établissement dédié à l’accueil des personnes âgées. C’est pour accompagner ces moments que l’EHPAD Jeanne Coulon à Vichy a lancé son projet : « Paroles qui ne s’envolent pas et écrits qui restent. » Son ambition ? Favoriser le dialogue entre les résidents mais aussi entre les membres du personnel autour de ces sujets. Deux groupes de paroles conduits par une psychanalyste ont été formés. Ils réunissent toutes les trois semaines 25 résidents, âgés en moyenne de 87 ans, qui peuvent ainsi exprimer en toute liberté leur souffrance et leurs appréhensions. En parallèle, 20 professionnels de l’EHPAD, encadrés par un journaliste, participent à des séances d’écriture sur les bonnes pratiques et les solutions innovantes à mettre en place pour accompagner le deuil.

Les + du projet
  • Ce projet favorise le bien vieillir tout en contribuant à une meilleure compréhension du travail des professionnels.